Tag Archives: montage

That’s a wrap! Le montage commence à l’IF de Fès

Après de longues négociations pour obtenir les autorisations nécessaires aux deux derniers tournages – au hammam de la mosquée Moulay Idriss II et à la nouvelle station d’épuration d’eau, en avale de l’ancienne médina – les tournages ‘[D]es eaux cachées’ sont enfin terminés. Ces tournages n’auraient pu avoir lieu sans l’aide de Karima al Baz de la Commission Marocaine Américaine d’Echanges Culturelles et Educatives et du Wilaya de la région Fès-Boulemane.

Dans le hammam Moulay Idriss, un des plus beaux et plus anciens de Fès, on peut y voir des plafonds voûtés et un frigidarium (nom latin pour la structure analogue des bains romains) surmonté d’une grande coupole. Cette structure permet de stabiliser les températures des salles, en même temps qu’il laisse pénétrer la lumière du jour. Depuis des siècles, les clients de cet hammam jouissent d’un environnement confortable pour y faire leurs ablutions rituelles comme pour bénéficier de la chaleur et des eaux de source qui coulent toujours dans ses bassins.

Plus loin vers l’Oued Sebou, une des plus grandes et plus importantes rivières du Maroc, une nouvelle station d’épuration d’eau sera mise en service en septembre. Gérée par la RADEEF en partenariat avec plusieurs bailleurs de fonds internationaux, cette station dotée des plus récentes technologies aura pour mission de dépolluer complètement les eaux usées de Fès, responsable à 40% de la pollution de l’Oued Sebou entre Fès et l’Atlantique. Elle utilisera le gaz biologique résultant de son traitement biochimique pour générer de l’énergie. Cette technologie fait de cette nouvelle station la plus écologique du pays.

Le 17 juin 2012, Joe Lukawski et Armand Jayet ont rejoint Dar Batha et amorcent désormais la dernière étape de la réalisation du film documentaire “Les eaux cachées”. Accueillis dans la résidence des artistes de l’Institut français de Fès, qui leur apporte un soutien logistique et technique, ils disposent d’un cadre idéal, au coeur de la médina, pour réaliser le montage du film.  3 semaines marathon pour être fin prêts le 6 juillet puisqu’ils présenteront à cette date les premières images du documentaire lors de la projection publique, en présence des nombreux contributeurs et acteurs qui ont rendu possible ce projet documentaire.

Editing for ‘Les eaux cachées’ commences at the French Institute of Fez

After months of negotiation, thanks to Karima al Baz at the Moroccan American Commission for Educationala and Cultural exchange and the Waliya of Fez Boulemane the final shots of “Les eaux cachées” were filmed in the Hammam Moulay Idriss and at Fez’s new water treatment plant.  The Hammam adjoining the sepulchral mosque of Moulay Idriss II is among the oldest, most beautiful, and most traditional of the Fez medina. Its vaulted ceilings and domed frigidarium (to use Roman nomenclature) help to keep in heat, while letting in light and providing a comfortable environment for bathers, whether performing their ritual ablutions, or simply benefitting from the heat and the clear spring water still supplying the hammam.

 
Further afield, towards the River Sebou, one of Morocco’s largest and most important rivers, a new high-tech and highly sustainable water treatment plant overseen by the local water authority waits to be inaugurated. It aims to clean the waters coming from Fez’s river – waters that contribute 40 percent of the Sebou’s overall downstream pollution – to 100 percent potability. The station will be partially powered by natural gas bi-products of the biochemical treatment process. It is slated to start operating in mid-September.
 
On June 17th, Joe Lukawski and Armand Jayet moved into The French Institute of Fez’s Dar Batha to proceed with the last stages of production for “Les eaux cachées.” The artist residency at Dar Batha, with the technical and logistical support offered by IF Fez, offers them an ideal space in the heart of the medina to edit the first cut of the film. After three weeks of marathon editing, Jayet and Lukawski will screen their work on July 6th in the presence of the films participants, co-producers and the public.
Advertisements
Tagged , , , , , , , , , , , , , , ,

Monteur Armand Jayet à l’Institut Français de Fès

En partenariat avec l’Institut Français de Fès, Armand Jayet rejoindra cet été l’équipe “Hidden Waters” dans le cadre d’un résidence artistique au Dar Batha mise à disposition des jeunes talents par l’IF. Jayet passera trois semaines sur place dans la médina de Fès en charge du montage de la première version du film documentaire Hidden Waters. Monteur de vocation, cinéphile depuis sa naissance, Jayet  apportera tout son talent et son expérience, son “timing” extraordinaire, et un regard précieux sur le projet et la réalisation de Hidden Waters ;  Une plongée dans l’effervescence fassi, un bain dans  la lumière et l’esthétique de la vieille ville de Fès.

Nous remercions Philippe Laleu et Brahim Zarkani de l’Institut Français de Fès pour cette oportunité et pour tous ce qu’ils portent au projet.

Editor Armand Jayet at the French Institute of Fez

In partnership with the French Institute of Fez, film editor Armand Jayet will be joinging the Hidden Waters team this summer. He will spend three weeks on location in Fez to edit the first version of the film thanks to an artist residency at the Dar Batha offered by the FI Fez. Editor by vocation, cinephile since birth, Jayet will bring his experience, his extraodinary sense of timing, and a reflected look to the film – all while taking in the light and aesthetic of the old city of Fez.

Special thanks to Philippe Laleu and Brahim Zarkani from the French Institute of Fez for this opporunity and their continued support of the project.

http://www.institutfrancaisfes.com

Tagged , , , , , , , , ,
%d bloggers like this: